L'hommage à Samuel Paty du Collège V.Hugo, 15-10-2021

Le vendredi 15 octobre 2021, de 11h à 12h, les élèves et les enseignant-es du collège Victor Hugo d'Auby ont réalisé une séance de réflexion autour d'une valeur valeur essentielle de notre république : la Liberté d'expression. L'hommage à Samuel Paty fut ainsi l'occasion pour nous de discuter, d'expliquer, de partager et de créer ensemble afin que la génération actuelle et future comprenne tous les enjeux de la citoyenneté au sein de la République française.


Cette séance fut mise à disposition de chaque enseignant qui pouvait l'utiliser en fonction de ses choix pédagogiques c'est à dire en tant que complément à une autre production ou alors en sélectionnant certains thèmes à développer ; la voici dans son intégralité.











Le blasphème est donc une notion religieuse qui n'entre pas dans les définitions juridiques, blasphémer concerne les croyants, en France nous sommes bien libres de dire ce que l'on veut sur une religion mais pas sur les croyants.



Dans la liberté d'expression le dessin est souvent, notamment dans la presse, un moyen privilégié pour s'exprimer, pour diffuser son opinion . Enseigner ce moyen d'expression est fondamental à l'école car il permet de faire réfléchir le futur citoyen qui lui aussi devra prendre part au monde . Si cette liberté est un droit fondamental en France, ce n'est pas le cas dans tous les pays du monde.




Activité pédagogique







fichier de correction ci-dessous

Correction Activité pédagogique Liberté d'expression
.pdf
Download PDF • 683KB

Pour que le "vivre ensemble" demeure possible et que chacun puisse s'épanouir en pensant et en s'exprimant comme il l'entend, la laïcité est un principe constitutionnel qui fixe la règle . La laïcité est souvent abordée par le prisme d'une règle qui interdit alors qu'en réalité c'est avant tout un "possible"; la laïcité n'est pas en premier lieu une règle qui interdit mais bien qui permet.



Nous sommes donc toutes et tous disposé-es à dire ce que nous avons envie de dire et ce dans le cadre fixé par la loi.


Si la liberté d'expression est parfois attaquée, celles et ceux qui en usent le sont tout autant...et parfois c'est la nation même qui répond sans distinction de confession, de manière officielle ou non: les citoyens et citoyennes réagissent lorsqu'ils-elles se sentent attaqué-es dans nos valeurs.

















44 vues0 commentaire