Confinement : des mesures pour les femmes victimes de violences conjugales

Dernière mise à jour : 29 avr. 2020




Alors que les violences conjugales sont en hausse – conséquence indirecte du confinement –, plusieurs initiatives sont mises en place à destination des femmes.

Repenser les systèmes d'alerte face au confinement c'est :

- Un dispositif d'alerte dans les pharmacies

- Des points d'accompagnement éphémères dans les centres commerciaux

- À Paris, des logements pour les victimes de violences conjugales

pour en savoir plus cliquer ici


Les numéro utiles


En cas de suspicion de violence conjugale, appelez le 3919

C’est une piste supplémentaire pour donner l’alerte en période de confinement : à compter de ce mercredi 1er avril, les femmes victimes de violences peuvent envoyer un SMS au 114.

Concrètement, une femme qui ne pourrait appeler la police ou la gendarmerie au 17 peut donc désormais envoyer un texto au 114 pour signaler des faits de violences. Il ne s’agit pas d’un nouveau numéro, mais d’un dispositif gratuit et accessible 24 heures sur 24, créé en 2011 à destination des personnes sourdes ou malentendantes, et élargi aux victimes de violences intrafamiliales qui ne pourraient téléphoner ou accéder à internet, le temps du confinement.


Numéro des associations de protection de l’enfance

- La Voix De l’Enfant : 01.56.96.03.00

- L’enfant Bleu - Enfants maltraités : 01.56.56.62.62

- Colosse aux pieds d’argile : 07.50.85.47.10

- Stop maltraitance / Enfance et Partage : 0.800.05.1234







10 vues0 commentaire